IMMERSION DANS LE SUCCÉS

2015

Saint Etienne

"INNOVATION DE LA SOLITUDE

 

L'homme est une créature sociale et le sentiment de solitude peut être extrêmement dérangeant.

 

Cependant, les sociétés occidentales encouragent l'individualisme. Les individus sont jugés par leur réussites personnelles, comme le fait d'avoir une carrière, avoir des moyens ( ou une richesse), avoir une image personnelle et être consumériste.

 

Dans un monde ou le temps c'est de l'argent, ou notre entourage nous pousse pour atteindre de plus en plus, notre vie social devient plus embarrassante et demandante que jamais.

 

Et puis il y a la technologie : simple, jeune, optimiste. Nous devenons dépendants de l'amour virtuel, déguisée par les réseaux sociaux qui fournissent une plate-forme impressionnante qui nous permet gérer notre vie social effectivement.

 

Cependant, nos rêves de substitution commencent à avoir des conséquences néfastes. Nous collectionnons des amis comme des timbres, en confondant quantité avec qualité, et en remplaçant le sens profond de l'amitié et de l’intimité par l'échange de photos et de chat en ligne.

 

En nous comportant ainsi, nous liaison de côté la conversation au profit d'une simple connexion, se qui crée une situation paradoxale. NOUS PRETENDONS AVOIR BEAUCOUP D'AMIS ALORS QUE NOUS SOMMES SEULS EN RÉALITÉ.

 

C'est donc quoi le problème en avoir une conversation ?

 

Une conversation se déroule en temps réel et nous ne contrôlons pas ce que nous allons dire.

 

Envoyer des textos, des mails, publier...Tout cela permet de présenter l'image de soie comme nous le souhaitons, nous finalisons par la corriger, et donc la gommer.

 

Au lieu de construire des vraies amitiés, nous nous dédions à faire une auto-promotion interminable, consacrant des heures et des heures à modeler nos profils, à trouver le prochain statut idéal, à choisir l'image qui nous mette le plus en valeur, tout cela pour créer une image désirable de ce que nous sommes.

 

Nous attendons plus de la technologie et moins de les autres. Les réseaux sociaux ne changent pas seulement ce que nous faisons, mais également qui nous sommes.

 

Nous sommes seuls mais nous avons peur de l'intimité, alors que les réseaux sociaux entretiennent trois fantasmes : LE FAITE DE POUVOIR SE FOCALISER SUR CE QUE L'ON SOUHAITE. LE FAIT QUE NOUS SERONS TOUJOURS ENTENDUS. LE FAIT QUE NOUS NE NOUS RETROUVERONS JAMAIS SEULS.

 

Et cette dernière idée, ne jamais être seul, est essentielle pour modeler notre esprit. Cela créé une nouvelle façon d'être, la meilleure façon de la décrire est : «  JE PARTAGE DONC JE SUIS ». Nous utilisons la technologie pour nous définir et partager nos pensées et sentiments de manière simultanée. De plus nous faisons semblant de vivre expériences pour avoir matière à partager, afin de nous sentir vivants.

 

Nous finissons par penser qu'en étant toujours connectés nous nous sentirons moins seuls. Mais si nous ne sommes pas capables de nous retrouver seuls,nous n'apprendrions qu'une seule chose : LA SOLITUDE

 

 

 

Yair Amichai-Hamburger received his Ph.D. from Oxford University. He is the director of the Research Center for Internet Psychology (CIP), based at the Sammy Ofer School of Communications at the Interdisciplinary Center (IDC) in Herzliya, Israel.

 

INNOVATION OF LONELINESS

 

Sherry Turkle is a professor in the Program in Science, Technology and Society at MIT and the founder and director of the MIT Initiative on Technology and Self.

 

CONNECTED BUT ALONE. ORAGANISATION CONFERENCE TED.

 

Script, Design & Animation: Shimi Cohen"